FRAIS DE PORT OFFERTS À PARTIR DE 39€ !

Fiche de synthèse :

  • Sélenium
  • Se
  • oligo-éléments
  • origine minérale retrouvé dans les végétaux et les animaux
  • -
  • Aiderait à la prévention du déclin cognitif, des maladies cardiovasculaires, renforcerait le système immunitaire et thyroïdien, réduirait les symptômes de l'asthme

Présentation du sélénium

Le sélénium, du grec selènè la lune, est un minéral présent dans le sol. Il apparaît naturellement dans l’eau et certains aliments. Même si une très petite quantité est suffisante à l’organisme, le sélénium joue un rôle clé dans le métabolisme. Il s’agit donc d’un oligo-élément, c’est-à-dire un petit nutriment minéral nécessaire à condition qu’il soit apporté en faible quantité.

Il jouerait un rôle essentiel dans la reproduction et le métabolisme des hormones thyroïdiennes. En parallèle, il aurait des propriétés anti-oxydantes, aiderait à combattre les infections et l’asthme. Avec la vitamine E, il participe à l’activité de la glutathion peroxydase, une enzyme qui protège les cellules contre l’oxydation liée au métabolisme.

Ce minéral a été découvert par Jöns Jacob Berzelius à Stockholm en 1817. Il avait des parts dans une usine d’acide sulfurique et a été intrigué par un sédiment rouge-brun qui s’est rassemblé au fond des chambres dans lesquelles l’acide a été fabriqué. Au début, il pensait que c’était l’élément tellure car il dégageait une forte odeur de radis lorsqu’il était chauffé, mais il a finalement réalisé qu’il s’agissait en fait d’un nouvel élément. Il a également noté qu’il ressemblait au soufre et avait en effet des propriétés intermédiaires entre le soufre et le tellure.

Les noix du Brésil sont les sources alimentaires les plus riches en sélénium. Leur consommation peut provoquer un apport bien supérieur à l’apport journalier recommandé. Consommées régulièrement elles pourraient entraîner une toxicité au sélénium, il ne faut donc pas en abuser. Cependant, ce minéral est aussi présent dans, les fruits de mer, le thon, le flétan, le riz brun, les œufs et le pain. La quantité de sélénium dans les céréales et les aliments à base de céréales dépend de la teneur du sol où les elles ont poussé. La quantité de sélénium dans l’eau potable n’est pas significative d’un point de vue nutritif dans la plupart des régions géographiques.